Les dernières actualités

Aucun aperçu disponible
La pêche de vigne se conjugue au pluriel...
Dans le cadre de nos recherches permanentes sur les fruitiers oubliés, Mission Bocage vient de faire[...]
La filière Végétal Local : développement et nouvelles perspectives...
Engagement de Mission Bocage dans la démarche  végétaux d’origine locale De plus, depuis 10 ans, la[...]
haie bord de route
Journée d'échange sur la gestion de haies de bord de route...
En partenariat avec d’autres structures exerçant le rôle de relai bois énergie dans la région, Missi[...]
planter haie bocage
Comment planter des haies bocagères avec subventions ?...
Protection des troupeaux, préservation des sols, production de bois d’œuvre et de chauffage, habitat[...]
S’abonner à notre newsletter

Vous êtes :

Mission Bocage est membre du réseau Afac-Agroforesteries Afac Agroforesteries
Vous êtes ici : Mission Bocage, arbres et haies champêtres > Bien intégrer le bocage dans le PLU

Le bocage est notre histoire, notre culture et notre paysage. Ces dernières décennies, sa dégradation menace notre devenir. Il est impérieux de le préserver, de garantir sa présence partout, pour que les services qu’il assure perdurent et assurent notre capacité à bien produire sur le territoire, à y vivre sereinement.

Aujourd’hui, certaines formes de développement n’intègrent pas les haies, et dans ces conditions, deux phénomènes se produisent :

Des dysfonctionnements localisés (érosion des sols, perte de la fertilité, diminution des rendements, raréfaction de la biodiversité…)
En réponse à cela, un renforcement de la réglementation et des dispositifs de préservation (PAC…).

Ainsi, la prise en compte des arbres et des haies dans les PLU et autres documents d’urbanisme doit encore plus garantir la présence permanente des réseaux de haies. Il devient donc nécessaire de conditionner les suppressions à des reconstitutions significatives et judicieusement localisées. L’intérêt personnel tend souvent à préférer l’arrachage au cœur des parcelles et si obligation la replantation le long d’un chemin. Si cette tendance perdure, les services fondamentaux rendus par le bocage ne seront plus suffisamment assurés, l’agriculture perdra de sa capacité à produire, le paysage se transformera, le gibier et plus largement les êtres vivants pour partie disparaitront.

Nous ne pouvons souhaiter cela pour notre territoire.

Il est donc important que l’intérêt collectif soit le fil conducteur des réflexions et cela d’abord pour l’avenir des agriculteurs, enrichir et protéger la terre et les cultures, améliorer l’eau, équilibrer les ravageurs, piéger le carbone atmosphérique, produire de la biomasse… tels sont nos besoins.

Ce document a pour vocation de mieux faire connaitre les différents outils qui existent, pour mieux intégrer le bocage dans les PLU. Mission Bocage vous le propose afin d’éveiller les consciences, dans une logiques de développement durable. Notre association se tient à votre disposition pour avancer ensemble sur les prochaines étapes d’une politique locale de l’arbre champêtre en adéquation avec les projets et les spécifités du territoire.

Chrystelle Arrouet,
Présidente de Mission Bocage