Les dernières actualités

haie bord de route
Journée d'échange sur la gestion de haies de bord de route...
En partenariat avec d’autres structures exerçant le rôle de relai bois énergie dans la région, Missi[...]
planter haie bocage
Comment planter des haies bocagères avec subventions ?...
Protection des troupeaux, préservation des sols, production de bois d’œuvre et de chauffage, habitat[...]
mission bocage assemblée générale
Mission Bocage a présenté son activité sur l'année 2016...
L'assemblée générale de Mission Bocage s'est tenue le 30 mars dernier à Beaupréau. Vous retrouvere[...]
Valorisation des bois de bord de route : journée technique d’échanges d’expériences...
Les bois issus de l’entretien des bords de route, des délaissés de voiries ou de chantiers urbains r[...]
Mission Bocage est membre du réseau Afac-Agroforesteries Afac Agroforesteries
Vous êtes ici : Mission Bocage, arbres et haies champêtres > Actualités > Bilan des plantations 2011-2012 dans l’arrondissement de Cholet

La saison 2011-2012 de plantations est achevée et il est aujourd’hui possible d’en dresser un bilan. Cette année, les résultats sont moyens car ils ne répondent pas aux besoins du territoire : 38 686 arbres ont été plantés, c’est encore trop peu. Derrière ces chiffres généraux, il émerge une véritable réorientation des systèmes agricoles vers plus d’agroécologie.

Mission Bocage se fixe comme objectif de planter au moins 50 000 arbres chaque année sur son territoire de 164 600 ha. C’est un objectif largement tenable, mais les volontés de planter sont parfois tendues par la crise. Des animations de plantations dans les Communautés de Communes sont désormais organisées pour sensibiliser les agriculteurs. Les résultats de cette année sont encourageants et devraient conduire à bien plus de plantations dans les années à venir, notamment en haies bocagères.

Bilan plantations arbre champêtre haie agroforesterie

Peu de haies bocagères plantées, mais des perspectives encourageantes

Sur la totalité des arbres plantés cette année, 24 572 concernaient de la haie bocagère, soit une distance d’environ 24,5 km. Cette fois là encore, c’est légèrement mieux que l’année précédente (23,3 km) mais cela ne répond aux besoins en plantations du territoire. L’arrondissement de Cholet, qui est structuré par le bocage, est toujours soumis aux arrachages. Pourtant, les perturbations climatiques de ces dernières années (phases de sécheresse ou de pluies trop intenses) justifient la plantation de haies bocagères qui offrent une protection durable et économique au sol, aux cultures et à l’élevage.

Subtilement mais sûrement, les mentalités changent. Notamment chez les jeunes agriculteurs. Le bouche-à-oreilles aidant, les perspectives sont favorables et se renforcent avec les préoccupations environnementales qui touchent de plus en plus d’exploitants.

La part des agriculteurs planteurs diminue au profit des particuliers

Cette année, 106 demandeurs ont sollicité nos services pour de la plantation. C’est légèrement moins que les années précédentes. Cependant, les planteurs de haies bocagères sont plus nombreux : 90, alors que la moyenne est de l’ordre de 70. En contrepartie, la distance moyenne plantée est un peu plus faible que les autres années : 273 m par planteurs alors que la moyenne s’établit plutôt aux alentours de 300 m.

Concernant le profil des planteurs de haie bocagère, les agriculteurs sont toujours les plus nombreux (48,8 %), mais leur part se réduit progressivement au fil des années, notamment au profit des particuliers (27,7 %). Viennent ensuite les collectivités (17,7 %) et les entreprises (5,5 %).

L’agroforesterie intraparcellaire se développe très bien dans les Mauges et le Choletais

L’agroforesterie intraparcellaire est en plein essor.  Cette année, 40 ha de parcelles agricoles ont été plantés. Par ailleurs, les perspectives sont favorables. L’an prochain, au moins 100 ha seront plantés. L’engouement est palpable sur le territoire. Le nombre d’hectares plantés devrait progresser.

Géographiquement, les plantations se situent essentiellement dans la CAC (Communauté d’Agglomération du Choletais), dans la Communauté de Communes du Bocage et dans une moindre mesure, dans la Communauté de Communes de la Région de Chemillé et dans la Communauté de Communes de Centre-Mauges. Il n’y a eu que quelques plantations dans les autres secteurs.