Les dernières actualités

Aucun aperçu disponible
La pêche de vigne se conjugue au pluriel...
Dans le cadre de nos recherches permanentes sur les fruitiers oubliés, Mission Bocage vient de faire[...]
La filière Végétal Local : développement et nouvelles perspectives...
Engagement de Mission Bocage dans la démarche  végétaux d’origine locale De plus, depuis 10 ans, la[...]
haie bord de route
Journée d'échange sur la gestion de haies de bord de route...
En partenariat avec d’autres structures exerçant le rôle de relai bois énergie dans la région, Missi[...]
planter haie bocage
Comment planter des haies bocagères avec subventions ?...
Protection des troupeaux, préservation des sols, production de bois d’œuvre et de chauffage, habitat[...]
S’abonner à notre newsletter

Vous êtes :

Mission Bocage est membre du réseau Afac-Agroforesteries Afac Agroforesteries
Vous êtes ici : Mission Bocage, arbres et haies champêtres > Actualités > Des haies bocagères autour du parc éolien de Jallais

Des haies bocagères ont été plantées par Mission Bocage, le 24 novembre dernier, autour du Parc éolien de Jallais, afin de compenser les arrachages qui ont été nécessaires pour l’aménagement de ces infrastructures. Au total, c’est plus de 630 mètres de haies qui ont été replantées. Nous avons pu compter sur l’aide précieuse d’une douzaine de bénévoles, venus contribuer à la mise en valeur de leur paysage, et à une meilleure intégration des éoliennes dans celui-ci.

Le parc éolien de Jallais est situé au nord de la commune à proximité de Notre-Dame-des-Mauges. Mise en service en 2013, il compte trois éoliennes qui complètent le parc de la Chapelle-Rousselin, à quelques kilomètres plus au sud. L’impact de ces infrastructures est fort, pendant et après l’installation. Des arrachages de haies bocagères ont été justifiés par les aménagements complexes de ces hélices productrices d’électricité. Par ailleurs, les éoliennes ne sont pas toujours bien perçues dans le paysage, et les arbres contribueront à améliorer l’intégration de celles-ci.

Outre l’aspect visuel, les haies feront fonction de corridors biologiques. En effet, les pales et les turbines produisent du son et des ultra-sons qui perturbent la faune à proximité. Les linéaires d’arbres traceront des « autoroutes » végétales pour les animaux, comme les chauves-souris, qui pourront ainsi retrouver facilement leur chemin.

parc eolien jallais haies bocagères

Le parc éolien de Jallais et le paysage seront plus en harmonie grâce aux haies bocagères