Les dernières actualités

Aucun aperçu disponible
La pêche de vigne se conjugue au pluriel...
Dans le cadre de nos recherches permanentes sur les fruitiers oubliés, Mission Bocage vient de faire[...]
La filière Végétal Local : développement et nouvelles perspectives...
Engagement de Mission Bocage dans la démarche  végétaux d’origine locale De plus, depuis 10 ans, la[...]
haie bord de route
Journée d'échange sur la gestion de haies de bord de route...
En partenariat avec d’autres structures exerçant le rôle de relai bois énergie dans la région, Missi[...]
planter haie bocage
Comment planter des haies bocagères avec subventions ?...
Protection des troupeaux, préservation des sols, production de bois d’œuvre et de chauffage, habitat[...]
S’abonner à notre newsletter

Vous êtes :

Mission Bocage est membre du réseau Afac-Agroforesteries Afac Agroforesteries
Vous êtes ici : Mission Bocage, arbres et haies champêtres > Actualités > Itancia et Mission Bocage soutiennent l’agroécologie à la Jubaudière

Le fonds de dotation Itancia et l’association Mission Bocage s’associent dans un projet d’agroécologie à la Jubaudière dans le Maine-et-Loire. Dans le cadre du projet « Ferme Elevage Biologique », Richard Cherbonnier, agriculteur-exploitant sur la commune, convertit actuellement ses parcelles agricoles vers un système plus agroécologique.

Le principe de l’agroécologie consiste à privilégier des moyens simples, naturels, pérennes et traditionnels pour assurer une bonne qualité des sols agricoles et de ce qu’ils produiront. Parmi ces outils, on retrouve notamment la haie bocagère et l’agroforesterie intraparcellaire que Richard Cherbonnier a privilégié.

plantations haies Mission Bocage

La plantation a fait l’objet d’une participation conviviale. Photo : Itancia

Le projet global prend la forme d’une organisation cohérente de haies bocagères, d’agroforesterie intraparcellaire, de vergers de variétés anciennes de fruitiers ainsi que l’aménagement de chemins.

Les objectifs de ce projet sont les suivant :

  • Lutte contre l’érosion issue du vent, et surtout, des eaux de pluie
  • Améliorer la qualité du sol et a fortiori du rendement agricole
  • Fixer les auxilliaires pour lutter naturellement contre les ravageurs
  • Valorisation des espaces agricoles, produire de la biomasse

 Le samedi 8 décembre 2012, 25 personnes ont participé à la plantation de 1,1 km de haies et 227 arbres agroforestiers sur trois parcelles.  Les fruitiers seront plantés au mois de février.