Les dernières actualités

haie bord de route
Journée d'échange sur la gestion de haies de bord de route...
En partenariat avec d’autres structures exerçant le rôle de relai bois énergie dans la région, Missi[...]
planter haie bocage
Comment planter des haies bocagères avec subventions ?...
Protection des troupeaux, préservation des sols, production de bois d’œuvre et de chauffage, habitat[...]
mission bocage assemblée générale
Mission Bocage a présenté son activité sur l'année 2016...
L'assemblée générale de Mission Bocage s'est tenue le 30 mars dernier à Beaupréau. Vous retrouvere[...]
Valorisation des bois de bord de route : journée technique d’échanges d’expériences...
Les bois issus de l’entretien des bords de route, des délaissés de voiries ou de chantiers urbains r[...]
Mission Bocage est membre du réseau Afac-Agroforesteries Afac Agroforesteries
Vous êtes ici : Mission Bocage, arbres et haies champêtres > Actualités > Lancement du plan de développement de l’agroforesterie

Aujourd’hui, jeudi 17 décembre 2015, se tient à Paris la 2ème journée nationale d’agroforesterie. C’est par l’intermédiaire de ce temps fort que Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a annoncé le lancement officiel du Plan de Développement de l’agroforesterie. Ce programme d’envergure nationale s’installe aux côtés des six autres plans du projet agro-écologique pour la France, initiés en 2012 par le ministre. Il s’agira d’un plan de soutien de 5 ans, qui prendra effet jusqu’à la fin de l’année 2020, et qui vise à accélérer la transition agro-écologique souhaitée par le gouvernement. C’est une nouvelle étape franchie dans l’intégration de l’agroforesterie comme outil de développement et de modernisation de l’agriculture de ce début de siècle.

plan développement agroforesterie

Le plan de développement de l’agroforesterie sera effectif de 2015 à 2020.

Qu’est ce que l’agroforesterie intraparcellaire ? C’est le fruit du mariage entre les arbres au sein des parcelles agricoles. Des alignements d’arbres, espacés de 20 à 40 m, sont intégrés dans le modèle d’agriculture, en tant qu’éléments dynamiques, et non accessoires. Les arbres fournissent de multiples services, de la protection de sols, à la restauration de leur vie microbienne, de la lutte contre le ruissellement à la fixation du carbone et de l’azote, de l’introduction d’auxiliaires de culture à la production de bois local (bois d’oeuvre, bois énergie…). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre page prévue à cet effet.

L’agroforesterie est désormais reconnue et marquée comme un levier incontournable dans le développement de l’agriculture. Plus largement, c’est l’arbre de campagne, ou arbre champêtre, qui retrouve officiellement une considération dans l’espace agricole en tant qu’outil de productif. Les systèmes agroforestiers ne seront plus plus perçus comme marginaux ou contraignants, mais partis prenants des modes d’organisation agricole en France.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter le document officiel en cliquant sur le lien suivant:

Ainsi que la synthèse de l’intervention de Stéphane Le Foll à l’occasion de cette journée.